Confiez votre problème à un professionnel

3978
consultations

Damien

Clairvoyant, Médium pur

Code voyant(e)
788

Je suis à la fois clairvoyant et médium pur. Mon don est un héritage qui me vient de mon arrière grand-mère, célèbre pour ses capacités...

Consulter la fiche

3978 consultations

Medium Suisse 0901 555 070 Fr. 2.-/min

8844
consultations

Sonia

Médium, Kabbaliste

Code voyant(e)
834

Reconnue dans la presse et autres documents publics en tant que Médium Kabbaliste, j’ai plus de 30 ans d’expérience derrière moi....

Consulter la fiche

8844 consultations

Medium Suisse 0901 555 070 Fr. 2.-/min

En consultation par SMS

3077
consultations

Clea

Cartomancienne, Médium

Code voyant(e)
165

Cartomancienne et Médium de naissance, mon don me permet de répondre à toutes vos questions. Mes guides me...

Consulter la fiche

3077 consultations

Medium Suisse 0901 555 070 Fr. 2.-/min

2095
consultations

Rebecca

Médium pure, Numérologue

Code voyant(e)
663

Depuis plus de 15 ans, je suis médium pure. Mon don m’a été transmis par ma mère comme sa mère avant elle. Le fil de...

Consulter la fiche

2095 consultations

Medium Suisse 0901 555 070 Fr. 2.-/min

En consultation par SMS

2908
consultations

Emma

Voyante, Cartomancienne, Médium

Code voyant(e)
809

Avez-vous besoin d’éclairage pour votre chemin de vie ? Chaleureusement, je sonderai votre passé,...

Consulter la fiche

2908 consultations

Medium Suisse 0901 555 070 Fr. 2.-/min

3284
consultations

Natacha

Voyante, Médium, Flash

Code voyant(e)
243

Je suis une professionnelle de la voyance depuis une trentaine d’années. Médium pure dès ma naissance...

Consulter la fiche

3284 consultations

Medium Suisse 0901 555 070 Fr. 2.-/min

En consultation par SMS

3739
consultations

Lorena

Cartomancienne

Code voyant(e)
688

La vérité des cartes est infaillible mais la multitude de nœuds qu’elles présentent sont les interprétations de nos...

Consulter la fiche

3739 consultations

Medium Suisse 0901 555 070 Fr. 2.-/min

3590
consultations

Luka

Voyant, Flashs, Numérologue

Code voyant(e)
702

Je suis un voyant pur qui se sert de flashs lors de mes consultations. Les oracles de Gé, le Béline et La triade sont mes supports...

Consulter la fiche

3590 consultations

Medium Suisse 0901 555 070 Fr. 2.-/min

2554
consultations

Lou-anne

Médium, Chamane

Code voyant(e)
354

En tant que Médium chamane, je vous donnerai des réponses sur vos questions d’ordre personnel, professionnel...

Consulter la fiche

2554 consultations

Medium Suisse 0901 555 070 Fr. 2.-/min

2743
consultations

Kassandra

Médium Africaine pure

Code voyant(e)
187

Pour vos interrogations, mon don est là pour y répondre. Médium Africaine pure, je suis naturellement empathique....

Consulter la fiche

2743 consultations

Medium Suisse 0901 555 070 Fr. 2.-/min

2960
consultations

Emilie

Voyante, Médium

Code voyant(e)
275

Mes dons de médium m’ont été transmis par mon grand-père décédé et qui communique encore avec moi...

Consulter la fiche

2960 consultations

Medium Suisse 0901 555 070 Fr. 2.-/min

5979
consultations

Suzanne

Cartomancienne, voyante, médium

Code voyant(e)
378

Envie de connaître votre avenir proche ? Faîtes appel à mes dons de voyance sans complaisance....

Consulter la fiche

5979 consultations

Medium Suisse 0901 555 070 Fr. 2.-/min

Se remettre ensemble après une rupture

Se remettre ensemble après une rupture

Il n’est pas si rare que le mari et la femme prennent le chemin du divorce et décident ensuite, pour une étrange alchimie, de réessayer. Voyons ce qui se passe…

 

Le Code civil prévoit et réglemente l’institution de la réconciliation.

 

Il y a deux scénarios possibles :

 

    La réconciliation a lieu pendant la procédure de séparation, dans ce cas le Code civil prévoit que « la réconciliation entre les époux implique l’abandon de la demande de séparation légale déjà proposée » ;
    La réconciliation a lieu après l’approbation du tribunal (séparation par consentement mutuel) ou après le jugement de séparation (séparation judiciaire), dans ce cas la loi prévoit que « les époux peuvent d’un commun accord mettre fin au jugement de séparation, sans que le tribunal ait à intervenir, par une déclaration expresse ou par un comportement non équivoque incompatible avec l’état de séparation ».

 

La Cour de cassation s’est exprimée par des arrêts quasi constants en déclarant que « …pour que l’état de séparation soit considéré comme interrompu en raison de la réconciliation entre les époux, il est nécessaire de rétablir le consortium familial par la restauration de la communion matérielle et spirituelle entre les époux… ».

 

L’élément essentiel de la réconciliation est donc l’animus conciliandi, c’est-à-dire non seulement la reprise concrète de la cohabitation dans la continuité, mais aussi la volonté réciproque et effective de recomposer la relation conjugale brisée.

 

Par exemple, il ne suffit pas, à des fins de réconciliation, de retourner vivre sous le même toit tout en continuant, cependant, à dormir dans des chambres séparées, même si elles cohabitent, pour continuer à entretenir des relations adultères. Et encore, « il ne suffit pas de rétablir et d’entretenir des relations fréquentes, même sexuelles, mais il faut rétablir un noyau familial, indépendamment des réserves mentales non pertinentes ».

 

La communion spirituelle doit être comprise comme le désir de réserver à nouveau au conjoint réconcilié la position de compagnon de vie exclusif en remplissant les devoirs conjugaux établis dans le Code civil. En ce qui concerne les effets de « l’amour retrouvé », la réconciliation implique la restauration des devoirs conjugaux, tant personnels (y compris la présomption de conception dans la constance du mariage) que patrimoniaux.
La réconciliation des époux détermine, en effet, la reconstitution automatique de la communion légale, sauf pour les actes accomplis pendant la période de séparation. Cela signifie qu’il n’est pas nécessaire de procéder à une nouvelle convention matrimoniale spécifique (acte notarié).

 

Quant à l’aspect pratique.
En cas de réconciliation, les conjoints qui se sont séparés et entre lesquels, de toute évidence, le divorce n’a pas encore eu lieu, devront faire une déclaration devant l’officier de l’état civil de la municipalité où l’acte de mariage est enregistré/écrit ou dans laquelle les conjoints résidaient au moment du mariage, déclaration avec laquelle ils expriment leur volonté de se réconcilier.

 

Cela permet de sensibiliser les tiers à la réconciliation qui a eu lieu, ce qui est une protection importante d’un point de vue patrimonial.
Si, par contre, le processus de séparation est toujours en cours, il suffit d’abandonner l’affaire et tout redeviendra comme avant.

 

Il est évident que si la réconciliation échoue, les conjoints qui ont l’intention de divorcer devront recommencer avec une nouvelle séparation (consensuelle ou judiciaire), mais attention, si une sentence de séparation judiciaire a déjà été prononcée, ou si une séparation consensuelle a été approuvée, elle cessera d’avoir effet : dans ce cas, la séparation ne peut être prononcée à nouveau que par rapport aux faits et aux comportements qui se sont produits après la réconciliation.

 

Vous avez besoin d’aide et de conseils ? Notre équipe de Love coach est à votre écoute !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *