Voyance avec les tarots

Les Tarots c’est souvent pour l’amour :

Si le destinataire était considéré comme attrayant, les répondants avaient tendance à dicter le message d’une voix plus grave et plus grave. De même, une autre étude a révélé que les femmes, confrontées à la photo d’une personne qui leur semblait attirante, avaient tendance à faire sonner davantage la voix. Bref, qu’elle soit forte ou profonde… la voix est le premier signe d’intérêt.
2. Pupilles dilatées

Quand on aime quelqu’un, le cerveau libère de la dopamine, un neurotransmetteur lié à la sensation de bien-être. Un neurotransmetteur est une substance qui transporte l’information entre les cellules du système nerveux. La dopamine, en particulier, dilate les pupilles des yeux. Alors…. Oeil contre oeil !
3. Mimez vos gestes

Ce phénomène s’appelle mirroring, ce qui signifie « mirroring » et donc, dans ce cas, cela signifie plus ou moins faire les mêmes choses. Pour vous séduire, et sans vous en rendre compte, l’autre personne imitera vos gestes et votre langage. C’est un comportement que nous adoptons sans y prêter attention et qui, parfois, est utilisé par les experts en communication comme un moyen de mettre à l’aise les personnes avec qui nous parlons.
4. Transpiration des mains (ou transpiration)

L’émotion devant quelqu’un que nous aimons et qui nous rend euphoriques sans produits chimiques (comme la dopamine, dont nous vous avons parlé quelques lignes ci-dessus, et la sérotonine, un autre type de neurotransmetteur). Ces substances affectent également nos glandes sudoripares. Alors, quand on est devant quelqu’un qu’on aime… la sueur est une certitude !
5. Il parle plus que d’habitude

Quand nous aimons quelqu’un, notre cerveau est exempt d’hormones (elles sont un autre type de transmetteurs chimiques de notre organisme). L’une d’entre elles est l’adrénaline, qui nous amène à avoir plus envie de parler, de communiquer et de chercher le contact avec ceux que nous aimons. Donc, si la personne devant nous ne se tait pas un instant, il ne peut y avoir que deux raisons : soit c’est une personne bavarde incurable, soit… il ou elle nous aime !

Le Tarot est un jeu divinatoire qui reflète une situation. Tout comme le miroir reflète l’image de l’observateur, le Tarot montre la situation exacte de ce que nous sommes au moment précis où nous les interrogeons.

Donc, sur la base de ce qui nous arrive, de nos actions à cet égard, de nos pensées, au moment de la consultation est fixé un moment de notre existence, où, se concentrant sur une question que nous pouvons deviner sur nous-mêmes.

La divination ne devrait jamais être évaluée comme quelque chose d’inévitable ou de fatal, car entre les mains de l’homme il y a la PUISSANCE pour changer l’avenir, simplement en changeant un comportement ou en changeant une décision.

Dans les cartes, les sentiments, les désirs, les pensées, nos projections conscientes et inconscientes concernant les mouvements de la vie elle-même se manifestent.

C’est un jeu sacré, que les anciens Egyptiens, maîtres dans l’art de l’interprétation pratiquée, l’utilisation de ces cartes est très ancienne, même si elle ne s’est répandue en Europe qu’après le XVIe siècle, puisqu’en France le même Charles VI interdit l’usage avec un décret qui reléguait l’usage aux seules vacances. La même Église qui s’est toujours prononcée contre elle, essaie d’en interdire l’usage avec peu de résultats.

Le Tarot exprime des symboles et des images qui constituent un langage universel que l’on retrouve dans toutes les civilisations.

Des symboles qui éveillent l’intuition, s’adaptent aux circonstances changeantes, sans changer les différents processus psychologiques d’interprétation des symboles ; le psychiatre Carl Jung fut le premier à parler de l’inconscient collectif et à proposer la notion d’archétypes.

Jung a supposé que dans la psyché il y avait trois niveaux comparables à trois parties superposées d’une île. Au-dessus de la mer, la terre visible ; sous le niveau de l’eau, elle repose enfin sur le fond commun à tout l’océan auquel elle est intimement liée.

Ainsi, à la surface seraient disposées, d’abord la conscience, après le subconscient personnel élaboré à partir de notre conception de nos expériences et des relations que nous avons établies entre elles ; enfin, le subconscient collectif et ses nombreuses stratifications : familières, tribales et raciales communes à l’espèce entière. Nous parlons en quelque sorte de la mémoire de l’humanité ».

Jung a réuni sous le nom d’Archétype le contenu du subconscient collectif qui est distribué autour de ces structures nodales.

N’oublions pas que déjà dans les premières civilisations l’homme a essayé de s’expliquer l’univers à partir d’Archétypes tels que la Trinité, les quatre éléments, l’interaction du Yin et du Yang qui en témoignent.

Le jeu du Tarot n’est pas un simple divertissement, il se prête à la méditation spirituelle et à la réflexion philosophique, il a pris les éléments principaux de sources allégoriques et mythologiques anciennes, parfois archaïques, et à travers celles-ci des données immémoriales du subconscient collectif.

Aujourd’hui, les gens cherchent à se libérer des difficultés psychologiques, morales, affectives et même relationnelles, mais ce n’est pas un phénomène typique de notre époque, mais il a toujours été produit à différents niveaux de conscience et avec différentes cultures. L’homme a toujours cherché de l’aide interne et externe pour ses problèmes.

En ce troisième millénaire, tout est en perpétuel changement et l’insécurité face aux difficultés de l’individu et les angoisses qui le dévorent font que l’homme a encore plus peur de ne pas être capable de contrôler ce qui se passe autour de lui.

Aller à une consultation de Tarot, clarifie les doutes, élimine l’incertitude de l’avenir et soulage la douleur du cœur, ne résout pas les problèmes, mais les gens sortent avec l’espoir d’un avenir meilleur.

Lancez votre séance de Tarots maintenant


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avis de Google
close slider